Visa, partenaire officiel du 4ème Forum de la Monnaie et du Paiement Électronique en Afrique

Visa, partenaire officiel de l’événement, a donné le coup d’envoi de la 4e édition du Forum de la Monnaie et du Paiement Électronique en Afrique Francophone, qui s’est tenue le 17 et 18 mars dernier à l’hôtel Hyatt Regency de Casablanca.

Consacré cette année au paiement électronique et à ses perspectives en Afrique, ce 4e Forum à réunit plus de 200 participants, venant du Cameroun, Tchad, Sénégal, Côte d’ivoire, Mauritanie, Maroc mais également de France et du Portugal, travaillant dans des institutions monétaires, dans des gouvernements et banques d’Afrique subsaharienne, du Maghreb, d’Europe ainsi que des centres monétiques et opérateurs mobiles, des partenaires tels que l’Union économique et monétaire de l’Afrique de l’ouest (UEMOA), le Groupement interbancaire monétique de l’Afrique centrale (GIMAC) et le Centre Monétique Interbancaire (CMI).

L’événement, intimement lié à la journée de la francophonie, s’est positionné pour accompagner les grands projets de la place. Temps fort de cette 4e édition, le Forum a proposé un forum scientifique au cours duquel une quinzaine d’intervenants de haut niveau (experts internationaux, représentants gouvernementaux, professionnels de la monétique et directeurs de banques) ont animés des panels autour de six axes de réflexion : le Mobile Banking et les innovations bancaires en Afrique ; les perspectives du paiement électronique dans la Smart City ; la finance islamique et la monétique ; ou encore l’administration électronique. Les thèmes de la sécurité et des assurances, et comment elles peuvent accompagner les produits de paiement et notamment sur la fraude, ont quant à eux suscité le débat.

Visa promeut l’utilisation de la monétique comme un accélérateur du développement des PME et des économies émergentes en proposant des services de paiement sûrs et personnalisés. Une étude commanditée par Visa auprès de Moody’s Analytics estime d’ailleurs que la migration vers les paiements électroniques a apporté près de 300 milliards de dollars au PIB de 70 pays, contribuant significativement à la consommation, à la hausse de la production et donc, à la création d’emplois. C’est donc l’économie mondiale qui est positivement impactée.

La technologie mobile accélère le rythme du changement de l’industrie des paiements, ce qui offre de nouvelles possibilités pour une génération de consommateurs qui comptent davantage sur les appareils connectés pour gérer argent, effectuer des achats, envoyer ou recevoir des paiements.

Selon Cisco, le nombre des appareils connectés à l’IoT devait atteindre 50 milliards d’ici 2020 dans le monde, assurant plus de sécurité pour tous les types de paiement.

C’est dans ce cadre que Visa a mis en place Visa Ready, un programme commercial conçu pour permettre aux innovateurs de veiller à ce que les appareils, les logiciels et les solutions puissent accepter les paiements Visa. Dans le cadre de ce programme, tous les participants utiliseront la technologie de sécurité Visa Token Service (VTS) qui remplace les informations sensibles sur les cartes de paiement, comme le numéro de compte à 16 chiffres, avec un identifiant digital unique qui peut être utilisé afin de procéder aux paiements sans devoir fournir les détails du compte.

« Rapides, peu coûteux et transparents, les nouveaux modes de paiement à distance s’inscrivent comme la norme dans l’avenir et ce, partout dans le monde, même pour les populations qui n’ont pas ou peu accès au système bancaire traditionnel aujourd’hui. Chez Visa, nous considérons le Maroc comme un hub vers l’Afrique francophone, et nous collaborons d’ailleurs depuis des années avec les opérateurs de réseaux mobiles, gouvernements et institutions financières afin de proposer des services de paiement sûrs et personnalisés », conclut Aziza Tazi, Country Manager Visa Maroc, lors de la clôture de la 4ème édition du Forum de la Monnaie et du Paiement Electronique en Afrique Francophone.

Pin It

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *